<< randaventure   |     |  

7.   Nous irons tous à Madagascar

6,5 euros

ign top 25
22 16 ET
Etampes Dourdan
repères carte AB 9-10

... et à St Sulpice de Favière, mais oui, mais oui, arrêtez de protester, il y en aura pour tout le monde !
C’est pour dire que la récompense est tellement appréciée qu’on peut prévoir une soudaine affluence. Ca ne fait rien, il y a du cheminement pour tous les gouts. Il y a beaucoup à découvrir, malgré beaucoup de propriété privée
Le programme suivant permet des aventures efficaces à la carte et des retrouvailles certaines, quoique émues.

De Breuillet, par le GR1, la carte n’est pas inutile. Ce GR offre une vue douce sur la vallée ; donc, deux raisons de suivre le fil. A la route, toutefois, pour respecter aussi l’engagement aventureux, on le quitte et on continue tout droit vers le Moulin Neuf. A un moment ou à un autre, il faut se décider à franchir la pente boisée au mieux. C’est l’aventure. Courte, mais de bon gout. Il y a de bons chemins, mais, d’une part, ils laissent dubitatifs, d’autre part, ils n’éviteront pas d’avoir à chercher un peu la fameuse carrière. On réussit à s’en passer, car " trouver un point etc ", mais rencontrer soudain la clairière c’est absolument certain…

Au plus court, depuis St Chéron, il vaut mieux sans doute rejoindre le large chemin qui conduit à la carrière par le sud du domaine naturiste d’Héliomonde. En bordure de champ, c’est ingrat par temps humide, mais c’est plus plaisant que de passer par chez les habitants du Bois de la Roche qui contrôlent l’accès ouest et se considèrent chez eux.

Piquenique et rendez-vous dans la carrière, disons vers le milieu, là où elle forme angle droit. (Elle a un km de long, elle est encaissée, on est forcé de s’y rencontrer.)

St Sulpice de Favières
De Madagascar, il faut prendre la route de Rimoron pour passer la rivière. A la D82, on peut s’éviter une suite routière par les bois légèrement privés qui mènent à 134, puis, de l’autre côté de la petite route, au chemin NE, qu’on arrivera bien à trouver, qui descend vers St Sulpice hors du temps. Après avoir sacrifié aux exigences culturelles, on reprend le GR1 bien au NE. En haut de la côte, sur la gauche, il y a des rochers (on aura la surprise d’y trouver une piste d’escalade facile). Toute cette forêt est privée (à droite, archi privée), mais on peut au moins aller sans interdiction aucune au bout de la crête, car il y a là un paysage à ne pas manquer, tout le monde peut le comprendre. De là, l'évidence est de descendre par une trace raide puis le chemin jusqu'à Feugères ; mais est-ce bien permis ? De même, le petit pont sur la Renarde au Grand Etang est public ; on retrouve le GR1...si le petit chemin indiqué sur la carte n'a pas disparu sous la charrue. A suivre ...
(NB au-dessus de Feugères, les bois sont maintenant proposés à la promenade par un panneau très civil)