<< randaventure   |     |  

24.   4 nord

0 euro

ign top 25
23 13 OT Montmorency

C,7,8,9,10

Pour les banlieusards sud, c'est de l'autre côté de Paris, mais avec un bon livre l'univers est relativiste, et Taverny au 19e siècle. Le commandement de la force de frappe française s'y terre pourtant. Mais depuis le Général, peut-être qu'elle est rouillée comme les sous-marins soviétiques ; franchement, en cas d'avarie, vous ne risquez pas beaucoup plus là qu'à Orly : zone 4

Or donc de Taverny (ravissant pays), une fois n'est pas coutume nous recommandons le GR au moins jusqu'au cimetière, c'est presque le fameux cimetière marin, sauf la mer, évidemment.
Ensuite, il n'y a rien à dire sinon que cette forêt est domaniale, mais pas du tout d'un profond ennui. Pour la mériter, intéressez-vous aux courbes de niveau. Vous constatez qu'elle est posée sur un plateau (vous en avez fait l'expérience depuis Taverny), mais que ce plateau est curieusement entaillé en diagonale par des vaux opposés. Les itinéraires les plus productifs s'imposent à la raison.
Nous conseillons, après l'hommage à César souterrain, de viser le carrefour des "six chiens". Puis de prendre la "foutue route", la bien nommée par temps gras, qui vous obligera de ce fait à un peu de créativité. Ensuite, comme vous êtes là où vous êtes grâce à votre raison, et que le château de la Chasse-maison forestière et l'étang sont charmants, vous voyez ce qu'il vous reste à faire...
Piquenique .
Après, il restera du temps. Ce n'est qu'une petite forêt, à explorer de long en large ...

Retour par Domont. Autre ligne Rer, mais encore zone 4.
Le cheminement proposé est presque continuellement boisé ou verdoyant jusqu'à la gare. Du bout de l'étang, vous visez au plus droit à l'est le parking sur la boucle de la N309. Si vous êtes consciencieux, vous connaitrez le plaisir d'un cheminement dans une zone un peu humide. Ensuite, vous n'êtes pas sans avoir remarqué qu'à l'est de la N309 les parcelles 40 et 41 sont domaniales...et humides elles aussi. Donc, vous descendez dans le bois jusqu'au mur du carmel. Que vous longez à gauche jusqu'au village. Traversée de la D44 pour continuer tout droit jusqu'aux champs. A droite, le long du mur du château d'Ombreval, on reste encore longtemps dans une ambiance complètement bucolique. Quand on rejoint les rues, de nouveau on est très déçu par la circulation automobile ; le mieux sans doute est d'interroger les indigènes pour dégager par les rues pavillonnaires. Le but est le long jardin public des "coquelicots" le long de la ligne de chemin de fer. On termine dans une cité sympathique. Et la gare est déjà là.