<< randaventure   |     |  

22.  Rebords et débords sans remords

8 euro

ign top 25
22 16 ET
Etampes Dourdan
repères carte AB 7,8,9

De propriétés privées et autres chasses barbelées, point !
Chasse, certes, il y a, mais conviviale et partageuse. Vous marcherez souvent sur les traces discrètes de ces charmants chasseurs associatifs communaux ; peut-être même que vous ne le regretterez pas dans votre itinéraire.

Dès que l'on sort de la gare de Sermaise, côté N, on est dans la campagne. A droite des bois, à gauche des champs, et, entre les deux, un petit ruisseau en période favorable. Le plateau est à 150m, la vallée à 80, ni le muscle cardiaque, ni l'esprit ne s'ennuieront.
Pour décrire l'itinéraire sur ses deux rives, il suffirait presque de dire : tenir le mieux qu'on peut dans les bois le rebord du plateau. Mais pour accomplir ce programme (ne soyons pas trop sévère), quelques conseils sont utiles.
A droite, au sortir de la gare, le chemin NO indiqué sur la carte est bien là le long du lit du ruisseau. Très tôt on peut monter pleine pente pour rejoindre une trace exactement placée où on vous l'a presque promis. Vous voilà donc lancé ; quand c'est parti, c'est parti. Vous atteignez la route. La ferme indiquée sur la carte et visible. Juste avant de l'atteindre, prenez le bon chemin à gauche, puis tournez à droite exactement comme l'indique la nouvelle carte ign. A 156, on rencontre le PR ; il descend vers Sermaise, empruntez-le néanmoins, mais très vite, profitez du chemin à gauche indiqué pour vous enfoncer dans le bois de Bretonnière ; et quand on y est on y est, il n'y a plus qu'à continuer selon la règle. On atteint 127. Là, l'aventure est un peu plus difficile à extirper de ce qui reste des bois ; et il faudra bien à un moment accepter le chemin entre les Ruisseaux et la glaise (la bien nommée par temps humide)
Traversée de St Evroult. Et Piquenique, c'est l'heure.
On ne peut qu'être tenté par le magnifique belvédère de la Butte de Moret ; on ne voyait que celle-ci et les tours métalliques et le château d'eau qui la dominent en descendant vers St Evroult. L'indication propriété privée tout au long de la route que suit poliment le GR vous en priverait ... Détour sioux : à St Evroult, avant de traverser l'Orge, tournez à gauche vers St Cherron ; juste après le poste électrique et une usine de peinture, on peut actuellement rejoindre, via le chantier de construction d'un pavillon, le joli parc municipal (si par malheur le pavillon obturait complètement l'accès au parc, il resterait un recours : par la lisière sud du bois de la Poterie ; mais sa traversée à l'est, pour rejoindre le parc, manque complètement de charme.)
Dans le parc, votre chemin vous conduit à la D132. Il vous conduirait toujours aussi agréablement, en passant sous le pont, jusqu'à la gare, mais vous prenez pied sur la route ; puis, tout de suite à gauche, la direction de Mirgaudon ; bientôt à droite, " rue du clair de lune ", vous avez accès au bois. Le bois lui-même est un de ces mouchoirs de poche tarabiscotés et accidentés dont certainement vous raffolez. Il est conforme à sa représentation sur la carte, et le piquenique au bord du paysage est plus agréable un peu vers l'est qu'au pied des tours de télécom, ce qui justifie pleinement quelques instants supplémentaires de crapahut plaisant. A l'ouest, le fouillis de chemins indiqué est un circuit de motocross.

Après la collation réparatrice, vous pourrez être tenté par le confort du GR . Ah, ah, ah ! Surprise " incontournable ". Après l'avoir contournée, le cheminement restera ingrat, mais s'améliorera de plus en plus. Donc, courage ; et n'acceptez pas l'angle droit à la Boissière.
Dans la Butte de Locandries, vous boudez évidemment Le Mesnil. Ce qui vous conduira jusqu'aux lacets de la route, car les courbes de niveau qui vous ont averti que la pente serait raide, n'ont pas menti.
Après quelques pas sur la route, vous repartez à l'assaut du prochain bois, bois du Croc, dans lequel bientôt tout s'apaise. A la descente, il faut tenir à gauche pour atterrir pilepoil à la limite du champ et de Bois Clair. Le chemin indiqué traverse le ruisseau sur un petit pont et conduit à 113 d'où on rejoint le GR. On n'a plus qu'à le suivre jusqu'à la gare, mais dans une ambiance campagnarde et après être passé près d'une église moyenâgeuse certainement classée. On sera déconcerté, juste avant la gare, de rencontrer terrains de sport et parking. Rien n'empêche de commencer la randonnée de ce côté-là pour terminer bucolique.