<< randaventure   |     |  

11.   Les de grès de la " butte "

6,5 euros

ign top 25
Milly Malesherbes La Ferté
23 16 ET
repères carte C 3

La Butte "  de Ballancourt   est un de ces " mouchoirs de poche " de nature heureusement à l’abandon, plein de surprises variées ; et donc d’aventures pour la journée entière. Mais dépéchez-vous d’en profiter, car ça lotit aujourd’hui jusqu’à son bord ; les premiers tags sont apparus ; et la chasse distinguée, en exacte symétrie, accapare tous les bois et friches alentour.

Ainsi nommée sur ign, elle est située au SE de Ballancourt. Quand on vient de Paris par la N191, elle est caractéristique, tout en longueur (C’est en fait un éperon du plateau, tout aussi caractéristique sur la carte, qui se poursuit sur le " Mont " au sud de Ballancourt. La nationale franchit en quelque sorte un col boisé)
 Par le train, de Ballancourt, il y a malheureusement 3 km de ville à traverser. C’est pourquoi nous faisons dérogation au tabou automobile.

Premier objectif, et emplacement recommandé du Piquenique : Le belvédère constitué de tables de grès, bien indiqué sur la carte, 300m à l’est de la cote 126.
Evidemment, trouver un endroit précis, " c’est difficile ". Toutefois, il s’agit de la bordure escarpée et rocheuse du plateau au sud, que l’on peut suivre presque tout au long depuis l’extrémité O de l’éperon de la façon suivante :
Un bon chemin gravit l’éperon depuis son extrémité. On atteint son sommet rocheux . Plus loin, de grosses marques rouges encouragent à poursuivre. Mais à une fracture rocheuse, si vous ne vous sentez pas assez leste, il faudra rebrousser chemin et entreprendre un détour tortueux. Puis le chemin devient tout à fait horizontal et paisible. Gardez bien le cap vers l’est jusqu’à l’endroit indiqué sur la carte où, par un crochet à droite, on trouve un curieux chemin qui suit, tant bien que mal et parfois difficilement dans la végétation, une bande de terre entre la pente sud et une carrière abandonnée. Après elle, le chemin continuera dans la direction où vous voulez aller, mais soudain, il filera vers le nord. Vous, pas ...

Si on a été bon, il restera du temps avant le piquenique. De toute façon, il faut faire le tour des carrières.
>plein nord pour rejoindre le GR, qu’on suit jusqu’aux " sablières ". Celle du nord est tout à fait spectaculaire. Puis on va à la carrière au sud, toute en longueur. On la suit vers l’O . On rejoint un chemin en corniche qui ramène au chemin précédent du belvédère.
Toute la partie nord et est du bois est explorable jusqu’au dessus de l’hôpital. Vous n’y comprendrez rien, vous aurez parfois l’impression de ne pas être chez vous, mais c’est vraiment sans le faire exprès. C’est peut-être parce que personne n’a pu imaginer que vous arriveriez là de cette façon.

Mondeville est un objectif possible. Cf fiche 10
(Ce sera aussi le chemin de retour si vous êtes venus par le train (deux fois la traversée de Ballancourt, merci !) Mais même si vous êtes très pressé, n’allez surtout pas essayer de couper dans la plaine vers la " carrière "en activité de décharge. Le GR comme toujours est de bon conseil, mais ici, en plus, on ne peut pas s’en passer pour contourner la chasse " réservée " et close qui s’est appropriée tous les bois et même depuis peu la jachère à l’est de la carrière entre la butte de ballancourt et la butte pelée. Puis 10