<< randaventure   |     |  


10.   Mondes parallèles

7,5 euros

ign top 25
23 16 ET
Milly Malesherbes La Ferté
repères carte BCD 2-3

eh bien Il s’agit, tout simplement, d’aller de La Ferté-Alais à Ballancourt, via Mondeville  en évitant la gadoue vététiste, les bidonvilles caravaniers, les domaines de chasse barbelés et la traversée tout en long sur 3km de Ballancourt en fin de journée ; ceci en respectant les chasseurs traditionnels pour lesquels nous éprouvons, ainsi que nous l’avons dit d’entrée, une étrange inclination républicaine, du moins pour ce qui concerne la protection de notre terrain de jeu commun.
Ceci dit, notre admiration et notre respect pour les GR restent également intacts, malgré la gadoue hivernale.

Dès que l’on est sorti de La Ferté, la promenade au bord du coteau, le long des lotissements et des caravanings, mais avec vue imprenable sur la vallée, est un chef d’œuvre. En contrebas, du reste, rien n’empêche de pénétrer, pas trop près des résidences, une jungle rocheuses ; mais peut-être vaut-il mieux ne pas perdre trop de temps là.
On atteint la jonction avec le PR. On abandonne le GR et on vise une pente de sable abrupte un peu plus bas. Une trace monte vers le bois et la carrière indiquée sur la carte. C’est public. Au bout de la clairière, à l’est, un petit sentier conduit à la trouée d’une ligne électrique. Il vaut sans doute mieux la suivre jusqu’aux champs ; puis l’abandonner lorsqu’un chemin à gauche vous invite à rejoindre le bois ; dans lequel, au bout de 200m, on retrouve le GR. C’est la partie la plus ingrate, un calvaire par temps humide. Mais le bois de Baulne est un calvaire aussi, de broussailles. En outre, par ci par là, de légitimes propriétaires revendiquent leur droit d’usage exclusif.
Vous atteindrez enfin le chemin, très mince au départ, qui vous évitera le grand détour.
A droite, le Puy Sauvage, le bien nommé. Après une éventuelle excursion dans sa splendeur sauvage, le chemin, qu’il faut nécessairement rejoindre, vous mène à la D 87, 250m à gauche de 89 où tourne le GR.
Il reprend ici la direction de Mondeville. A la première occasion, vous partez à gauche. Après quelques habitations post-rurales, et d’autres qui s’annoncent, vous serez à angle droit au bas de la crête rocheuse où l’on pratique l’escalade.
Piquenique à la cote 116, au sommet. C’est l’endroit le plus tranquille du site. Autre intérêt de la tranquillité : Sur la piste d’escalade facile ( E ; tracé blanc) vous oserez aborder ce sport à l’abri des regards moqueurs des " spécialistes ".
Et maintenant, le retour. La même chose à l’envers, ce n’est guère élégant. L’option Gr jusqu’à Ballancourt, ouh la la ! (d’autant qu’on a quelque chose à vous proposer sur la " butte ", un monde en soi, qui mérite mieux et permet d’accepter les km de rues)
Nous vous proposons de la jouer relax et papotante, par Boigny où vous trouvez un PR qui est la solution unique. Bien entendu, vous serez frustrés d’un cheminement le long des étangs, c’est l’ordre social des choses. Mais vous penserez une fois de plus beaucoup aux admirables militants qui ont sauvé ce qu’ils ont pu au moment où tout le monde ne songeait qu’à fuir en grande banlieue ou à s’offrir du moins une résidence de Wikènd si minable soit-elle.